Dernière Minute

La commune de Sainte-Tulle participe, depuis juillet 2009, au programme SEDEL (Services Énergétiques Durables En Luberon) du Parc du Luberon. Ce programme met à disposition de la commune un technicien spécialisé dans les économies d’énergie.

Ce technicien partage son temps de travail entre plusieurs communes afin de mutualiser compétences techniques et frais de fonctionnement. Son rôle est de conseiller la commune sur les aspects énergétiques. Il expertise les bâtiments communaux et rédige des fiches préconisations qui présentent des solutions à mettre en œuvre pour limiter/réduire les consommations/dépenses d’énergie.

Depuis le début du programme SEDEL, le technicien à remis des conseils techniques à la commune, rédigés sous forme de fiche préconisations, qui présentent les enjeux énergétiques, financiers et environnementaux des actions à mettre en œuvre. Ainsi, 10 fiches ont été proposées pour une économie énergétique de 107 310 kWh/an soit 12 285 €/an. Ces actions portent sur des optimisations de programmation des chaufferies et sur des ajustements tarifaires.

Dans le cadre de ce programme, un rapport annuel est proposé et présente les consommations et dépenses d’énergie. La consommation d’énergie de la commune (moyenne de 2008 à 2010) est de 2 308 704 kWh/an pour l’ensemble du patrimoine bâti, soit une dépense de 202 740 €/an. Durant les années de 2008 à 2010, trois énergies ont été utilisées dans la commune pour le patrimoine bâti : l’électricité, le gaz naturel et le fioul.

          Ce graphique a été réalisé sur la base de l’ensemble des factures d’énergie de la commune de 2008 à 2010

L'électricité pour les bâtiments est l'énergie la plus onéreuse avec un prix du kWh de 11,92 cts d'euros (abonnement et taxes incluses). En seconde position, le fioul atteint un coût de 6,5 cts d'euros.
Le gaz naturel est l’énergie la moins onéreuse pour la commune avec un coût du kWh à 5,15 cts d’euros.
Pour information, Le bois énergie, sous forme de plaquettes est l’une des énergies les moins chères avec un coût de 2,50 cts d'euros.

          Ce graphique a été réalisé sur la base de l’ensemble des factures d’énergie de la commune de 2008 à 2010

De plus, le bois énergie possède d’autres atouts :

- économique : le bois énergie est une des sources d’énergie les moins chère qui existent, le prix est aussi plus stable dans le temps car il n’est pas indexé sur le pétrole.
- développement local : l’ensemble des activités inhérentes au bois énergie (forêts, entretien des chaudières, suivi et accompagnement,…) permet la création de nouveaux emplois locaux.
- environnemental : combustion propre (chaudière moderne et performante) et pas d’émission de gaz à effet de serre (en considérant le cycle du carbone et un usage durable de la forêt).
- entretien des forêts : le bois énergie, par une structuration cohérente des filières d’approvisionnement permet aux forêts d’être mieux entretenues en offrant de nouveaux débouchés aux bois régionaux. Cela participe à la réduction du risque incendie.

C’est pour ces raisons qu’un projet de réseau de chaleur bois énergie est en cours, il desservira : les vestiaires du foot, l’hôtel de ville, le groupe scolaire Max-Trouche, la salle multisports et le théâtre. Le gain financier pour cet opération est estimé, d’après l’étude de faisabilité réalisé par le bureau TEP2E, de 7 909 € TTC/an.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris