En mars, mois du réveil placé sous le signe de l'enrichissement personnel, de l'appétit de découvrir et de comprendre.

Le Centre Social Municipal de Sainte-Tulle prend un grand élan culturel en vous proposant tout un panel de conférences à partager.

 

 

Université Temps Disponible

 

Le mois de Mars est sous le signe de l'enrichissement personnel,de l'appétit de découvrir, de comprendre… Avec le printemps, nous vous invitons à l'éclosion intellectuelle, la floraison d'idées !

 

Selon vos envies, vos disponibilités, nous vous proposons ce mois-ci une diversité de conférences accessibles à tous, sans pré-requis. Ces rendez-vous sont là pour éveiller votre curiosité, vous donner envie de faire évoluer votre perception de votre environnement à travers de la psychanalyse, l'histoire de l'art, de la philosophie ou encore les neurosciences !

Pour tout renseignement : 04 92 70 49 92 / 04 92 78 20 17

 

Samedi 9 mars, au théâtre à 10 h« Actualité des familles »

Conférence organisée en partenariat avec l'A.L.I Manosque

Participation 13 € (tarif non adhérent) – 10 € (tarif adhérent Centre Social Municipal)

 

 

Le cerveau sous plusieurs angles

Pour la troisième année, nous participons à la semaine du Cerveau.

Organisée chaque année au mois de mars depuis 1998, la Semaine du Cerveau est coordonnée en France par la Société des Neurosciences. Cette manifestation internationale a pour but de sensibiliser le grand public à l’importance de la recherche sur le cerveau. C’est l’occasion pour de nombreux chercheurs, médecins et étudiants bénévoles de rencontrer le public et de partager avec lui les avancées obtenues dans les laboratoires de recherche en neurosciences, d’en présenter les enjeux pour la connaissance du cerveau et les implications pour notre société.

 

Cette année, c'est Emmanuelle Goubert qui nous fait l'honneur de venir pour nous parler de

" Sport et cerveau : du choc au chaos "

Mercredi 20 mars à 17h30 à la médiathèque la Passerelle.

-Entrée libre-

 

Pour continuer avec une approche philosophique,

Anette Prins vous propose une intervention

« Gérer sa vitalité avec son cerveau »

Vendredi 22 mars à à 17h30 à la médiathèque la Passerelle.

-Entrée libre-

"La science a découvert que de subtiles modifications dans notre façon d’utiliser le cerveau permettront des changements dans notre corps. Essayons de comprendre comment cela fonctionne, afin de libérer notre vitalité et de décupler notre énergie !"

 

 

Et pour terminer en beauté, deux magnifiques conférences en histoire de l'art, jeudi 28 et vendredi 29 mars, animées par Gilbert Croué

 

Raoul Dufy, peindre le soleil

Raoul DUFY, natif du Havre, est d’abord influencé par la lumière normande d’Eugène Boudin et de Claude Monet. Il se forme aux Beaux-Arts de Paris et se lie d’amitié avec Marquet, Friez, Matisse, Braque et le poète Apollinaire. Il participe brièvement au mouvement du Fauvisme et il en garde une joie des couleurs et de leur chaleur. Petit à petit, il va vers une création plus personnelle faite d’une recherche de lumière touchant des aplats colorés, sur lesquels se superposent des dessins aux traits vifs, légers, enlevés et toujours élégants. Excellent dessinateur, il va à l’essentiel du sujet et de la forme, aussi bien dans ses peintures que dans ses créations graphiques ou ses modèles de tissus. Son regard se pose sur des motifs qui traduisent la joie de vivre et la beauté ensoleillée du monde qui s’ouvre devant lui. La recherche du rendu de la lumière est la constante de sa création, jusqu’à parvenir à rendre le maximum de lumière par un soleil noir.

 

Albert Marquet, l’eau et les rêves

Albert MARQUET (1875-1947) est né sur les bords de la Garonne, à Bordeaux, passant ses étés d’enfant sur les rives du bassin d’Arcachon, il en garde toute sa vie une passion de la contemplation des eaux. Les ports, les quais, les rives, les eaux s’écoulant avec sérénité forment l’axe de ses nombreux sujets. Elève de Gustave Moreau aux Beaux-Arts de Paris, il a très vite comme compagnons : Matisse, Manguin, Dufy, Camoin, Rouault avec lesquels il reste toujours ami. Voyageur permanent des rives de la Seine à la Normandie, des bords de l’Atlantique aux côtes de la Méditerranée, c’est un passionné des paysages, de l’eau et de la lumière, en particulier celle de l’Algérie où il séjourne très souvent l’hiver. Sa peinture reflète sa nature calme et son amour des eaux miroitantes dans les beautés de la lumière des ciels changeants.