Les vœux du Maire à la population 2018

Découvrez la vidéo diffusée et le Discours du Maire lors de la cérémonie des vœux à la population 2018

Discours du Maire :

Chers amis, 

C’est une joie pour moi de vous retrouver aujourd’hui afin de formuler les traditionnels voeux de début d’année. Ce moment de partage n’est pas seulement l’occasion de faire un bilan, mais bien entendu de regarder devant nous, cette année qui commence et qui s’annonce riche en évènements et en promesses.

Comme le veut la tradition, cette cérémonie est pour nous l’occasion d’évoquer les projets portés par l’équipe municipale.

Je tiens, en préambule, à évoquer le fait que cette année je ne listerai pas l’ensemble des charges qui nous ont été laissées par les équipes précédentes. NON, je tiens à commencer sur un point positif, et pour cela évoquer paradoxalement la question des finances.

Notre action a consisté, depuis notre élection, à oeuvrer pour le désendettement de la commune, et je crois pouvoir dire que nous avons bien avancé dans cette démarche. En effet, à ce jour, ce sont environ     1 700 000 euros qui ont pû être remboursés au titre des emprunts, passant la dette de 1500 euros par habitants en 2014 à 940 euros aujourd’hui.

Cette démarche a nécessité de nombreux efforts de rationalisation des dépenses et services, et j’en profite pour remercier l’ensemble des services municipaux. Ils ont participé et continuent de porter les efforts financiers de notre commune afin de rendre à la population le meilleur service au meilleur coût.

Comme le dit souvent Jean Luc QUEIRAS, “On a réussi à faire tourner la boutique sans emprunter un rouble” et nous sortons des radars de la DGFIP.

Cette démarche a également impliqué de notre part un choix dont je sais qu’il est par essence impopulaire, celui d’augmenter l’impôt. Grâce à ce choix, nous avons pu dégager la marge financière qui va nous permettre d’axer la deuxième partie du mandat municipal sur les travaux, promis et souvent attendus par la population.

Tout d’abord, il faut évoquer les travaux qui ont été effectués afin d’entretenir la piscine municipale. Cette structure, symbole de la richesse passée de notre commune, reste très fréquentée et appréciée de la population. Elle nécessite un investissement important.

Nous avons également mené à bien le projet de réhabilitation du tennis, dont les travaux sont maintenant achevés. Nous aurons l’occasion d’inaugurer ce bel espace sportif au printemps, dans le cadre d’une journée ouverte à tous, car cet espace (même s’il est principalement utilisé par les membres du club) est aussi ouvert aux enfants dans le cadre des activités périscolaires.

Ces travaux du tennis s’accompagnent de la réfection de ce que nous appelons la piste du parc, qui va de la fontaine moussue au passage devant les gradins du stade de foot, en passant par l’entrée de la piscine.

Nous avons repensé ces espaces de manière globale, afin de mettre notre superbe parc en valeur, mais surtout afin de donner une cohérence globale à ce lieu hautement fréquenté par les habitants de notre commune.

Un parcours sportif viendra bientôt compléter ce travail de mise en valeur, afin de rendre aux familles, aux sportifs petits et grands un vrai lieu de vie et de loisirs. 

La Maison de santé va ouvrir ses portes au printemps, et la Commune a accompagné les médecins en mettant à leur disposition, pendant les travaux, des locaux situés à la Maison du Peuple.

Je tiens à remercier les associations qui occupaient ces locaux et qui les ont rendus disponibles afin que la population puisse continuer de bénéficier de soins pendant les travaux de la maison de santé. 

Nous sommes très satisfaits de disposer sur notre territoire de cette structure, qui éloigne les risques de désert médical et répond aux besoins vitaux de nos administrés. Un grand merci à nos médecins et à l’équipe paramédicale

Dans un autre registre, nous avons finalement réussi à mener à bien un projet de réhabilitation de l’avenue Paul Vaillant Couturier qui avait été envisagé avant notre élection.

Ce projet ne consiste pas uniquement à reprendre le revêtement très accidentogène du cheminement. Il s’agissait de repenser également l’implantation des arbres. Je sais que certains d’entre vous ont pu être surpris voire choqués par le fait que nous avons été obligés de supprimer les arbres. Croyez le, cela n’a pas été de gaîté de cœur!

Néanmoins, trop de personnes sont tombées à cause des racines, et la voirie départementale (oui parce qu’il faut rappeler que l’avenue est une route départementale) subissait de trop nombreuses détériorations

Pour information et grâce à ces travaux, le Conseil départemental s'est engagé à refaire cette route, très prochainement, entre les deux rond-points.

A ce jour, au vu des températures, l’état du site ne laisse pas vraiment entrevoir le résultat final. Nous aurons bientôt l’occasion de constater sur place qu’un travail important a été mené sur la qualité paysagère du cheminement, qui sera enfin accessible à tous dans les meilleures conditions possibles. Des plantations seront effectuées au printemps. Elles viendront redonner une touche de gaîté et de verdure à cet espace très fréquenté par les promeneurs tullésains.

Afin de vous donner une idée de la qualité des aménagements que nous souhaitons effectuer en matière de végétation, le projet tel qu’il est présenté va bénéficier d’une certification de la part de la Ligue de protection des oiseaux, la LPO.

La Commune a également voté un agenda d’accessibilité, qui implique la prise en compte du handicap sous diverses formes dans l’ensemble des travaux menés par la commune. L’objectif est fixé de rendre le plus de bâtiments publics accessibles au plus grand nombre.

Comme de nombreuses communes, Sainte-Tulle est confrontée à une problématique épineuse, celle de la survie de ses commerces et de son centre bourg.  Nous essayons, de manière continue, d’agir au mieux pour accompagner les commerces dans leurs efforts, tant nous sommes conscients que la vie du commerce et celle du village sont étroitement liées. Il est des domaines où la commune ne peut pas intervenir, comme par exemple celui de la libre concurrence. Il en est d’autres où cela est plus facile. Nous allons, par exemple, procéder à la réfection de la place Jules Guesde, afin de redonner à cet espace un cadre de vie agréable. Nous poursuivons également la recherche de solutions au problème non anecdotique des pigeons et autres maladies du platane, qui entravent un bon nombre d’actions que nous pourrions mener au cœur du village.

Enfin, nous allons pouvoir financer les importants travaux de rénovation des voiries du centre ancien : la rue de Montfuron, la rue de l’Horloge, la Rue de la Combe, la rue du Château et la rue de Pierrevert. Le Village va pouvoir enfin faire peau neuve.

Tout cela grâce à nos efforts de désendettement, ceux dont je parlais au début de mon propos. Il est important d’évoquer les projets que cette démarche va nous permettre de mener à bien.

Le milieu du mandat municipal constitue le moment de faire un point d’étape, mais surtout de poser les projets que nos efforts financiers nous permettront de mener

Tout d’abord, notre mandature sera celle de l'adaptation du service public municipal aux évolutions des besoins des administrés.

Il est important de préciser ici que ces évolutions ne vont pas entraîner la suppression des guichets ouverts à la population, mais constituent un service complémentaire offert aux usagers.

Nous avons mis en place un portail citoyen. Ce service, qui vous est présenté dans le film diffusé ce soir, est un service internet, qui permettra désormais aux administrés qui le souhaitent d’effectuer une grande partie de leurs démarches en ligne. Suivra très vite le paiement en ligne, qui, je le sais, facilitera la vie de nombreuses personnes.

Nous avons dû faire face à un désengagement de l’État, qui une fois de plus a chargé les communes de missions qui jusqu’ici étaient assurées dans les préfectures et sous-préfectures. La gestion des demandes de cartes grises et permis de conduire se fait désormais en ligne.

La Commune de Sainte-Tulle a fait le choix d’installer à l’accueil de la mairie, un ordinateur équipé du matériel nécessaire aux démarches dont je souligne qu’elles ne sont pas si simples…

La réforme du PACS a également entraîné un transfert de charge pour notre collectivité (comme pour l’ensemble des communes), que les services ont dû intégrer sans contrepartie financière.

Il est à espérer que ce phénomène de transfert systématique et non concerté ne va pas se poursuivre, sans quoi les communes françaises ne pourront bientôt plus assurer l’ensemble des services à la population qui leur sont confiés.

Mais, bien heureusement, nous n’en sommes pas là et nous poursuivons une logique constructive d’amélioration et d’adaptation du service à la population.

Comme vous avez pu le voir sur le panneau qui est mis à votre disposition, la commune a lancé sa démarche de révision du Plan Local d’Urbanisme.

Pour ceux qui ne savent pas de quoi on parle, le PLU est un document obligatoire depuis 2000 qui fixe les règles générales et les servitudes d’utilisation des sols de la commune.

Ce document constitue une référence en matière d’urbanisme pour toutes les demandes d’autorisation, de travaux et bien d’autres démarches.
A ce titre, j’invite chacun d’entre vous à se tenir informé et à participer à cette démarche de révision. L’équipe municipale mène ce travail dans une logique d’urbanisme mais pas seulement. En effet, ce document va tracer les évolutions de notre commune pour les prochaines années et revêt à ce titre une importance cruciale.

On peut dire qu’on ne s’est pas ennuyés à Sainte-Tulle en 2017 !

Les services municipaux ont été sollicités sur tous les fronts, tant au niveau des manifestations sportives et culturelles, qu’au niveau des travaux annuels mais également à la gestion des urgences et impondérables.

Notre commune a dû faire face à l’installation de campements de nombreuses caravanes de gens du voyage sur des terrains privés. Loin de moi l’idée de stigmatiser une population dont nous sommes conscients qu’elle a besoin d’être accueillie dans des conditions de salubrité et de dignité humainement acceptables, simplement notre commune n’en a clairement pas les moyens.

Nous menons actuellement un travail de concertation avec les propriétaires et riverains de la zone concernée, et nous espérons bénéficier de l’accompagnement des services de la Communauté d’agglomération DLVA et de l’Etat afin de gérer cette situation au mieux en 2018.

Je viens de donner un exemple, mais il faut bien dire que la DLVA nous accompagne dans de nombreux dossiers, et constitue très souvent pour nous une porte d’entrée vers les partenaires institutionnels qu’elle côtoie à plus grande échelle. A ce titre, je remercie ses représentants présents aujourd’hui.

L’Ecocampus Provence a enfin ouvert ses portes pour la rentrée de septembre, et c’est avec un grand plaisir que nous avons vu renaître un site de formation sur l’ancien emplacement de l’école des métiers.

Le site a vocation à évoluer encore dans les prochaines années, et la commune fera de son mieux pour accompagner la Communauté d’agglomération dans ce travail. J’aurai, bien entendu, l’occasion d’évoquer ces évolutions au fur et à mesures qu’elles interviendront dans le temps.

La Communauté d’agglomération poursuit son travail, et les élus tullésains ont su trouver leur place au sein des entités intercommunales.

La rentrée scolaire 2017 a également été marquée par la fin des TAP, ce mot un peu barbare pour parler des activités mises en place “au forceps” sur le temps périscolaire. On ne peut que se réjouir pour les enfants de ces changements qui leur sont visiblement bénéfiques.

La Commune a fait le choix de ne pas revenir complètement en arrière, puisque le service Enfance Jeunesse a monté un projet pédagogique porté au sein des activités périscolaires ainsi qu’au niveau de l’accueil du centre de loisirs. Un certain nombre de professionnels qui intervenaient sur les TAP interviennent désormais sur le périscolaire.

Je crois que Mme JAR, notre Adjointe aux affaires scolaires, et Mme LECONTE, Adjointe aux affaires sociales et Présidente du Centre Social, ne pourront que confirmer que ce choix a permis de maintenir la qualité pédagogique des activités proposées.

L’équipe municipale, et plus particulièrement la municipalité, travaille jour après jour avec l’appui des services :

  • à maintenir la qualité des services rendus à la populations,
  • à maintenir la qualité de vie de nos concitoyens
  • à prévoir les évolutions de notre commune
  • à accompagner les franges de la population qui sont en difficulté
  • à assurer une écoute des administrés qui en ont besoin et
  • à rechercher souvent la meilleure solution possible aux difficultés exprimées par ces derniers.

Ce travail n’est pas toujours aisé, et les solutions trouvées sont souvent les meilleures, parfois les moins mauvaises.

Je souhaite remercier mes adjoints et les conseillers municipaux pour leur investissement et leur dévouement.

Notre commune ne connaît évidemment pas que des difficultés, et nous aurons, bien heureusement, de nombreuses occasions en 2018 de partager des moments de fête, de musique, de sport et de culture.

Les festivités, dont j’en profite, pour remercier sa présidente et l’ensemble des bénévoles, pour leur travail tout au long de l’année, mais encore les festivals et autres manifestations qui rythment notre années sont assez nombreux et variés :

du festival Autour des lavoirs aux fêtes votives,

du forum des associations aux manifestations sportives,

des manifestations culturelles comme l’Université du temps disponible au marché d’avant Noël en passant par les nombreuses expositions, et sans oublier les représentations du théâtre amateur, notre commune est riche de ses associations!

Je tiens particulièrement à remercier les très nombreux bénévoles, sans oublier ceux des associations comme le don du sang ou le secours populaire, qui avec les associations sportives, culturelles et festivités viennent nourrir la vie de notre commune. Ces associations sont autant de liens entre les tullésains, autant de mains tendues et de lieux de partage si nécessaires en ces temps de repli que connaît notre société.

Ce lien social continue également d’être le moteur du Centre Social. L’équipe municipale place au cœur de l’action de la Ville cet outil qui fait le lien entre les associations et les familles depuis maintenant de nombreuses années et auquel nous sommes très attachés.

Je tiens à remercier tout particulièrement M. Cebe, le Trésorier Principal de Manosque, pour son aide précieuse dans l’ensemble de ces démarches financières, ainsi que nos partenaires institutionnels que sont la CAF, le Conseil Départementale, le Conseil Régional, la Communauté d’agglomération.

Je souhaite remercier Monsieur le Député devenu Ministre, Christophe CASTANER, grâce à qui nous avons obtenu les financements nécessaires à la mise en accessibilité de l’animaison.

Monsieur le Sénateur Jean Yves ROUX, quant à lui, nous a accompagné dans la recherche de financement pour la réhabilitation de la cuisine du centre Inter-âges, merci Liliane pour le travail que tu effectues à double titre.

Pour conclure sur une note heureuse, je souhaite remercier les intervenants, qui ont bien voulu apporter aujourd’hui une contribution à cette cérémonie des vœux, une mention spéciale aux agents de la commune, qui nous ont préparé ce buffet, sous la direction de Patricia Sanchez Responsable du restaurant municipale et de Sophie TOMASEWZKI.

Merci à la chorale du Centre Social, dirigée d’une main de maître par Isabelle MALAHIEUDE.

Permettez-moi, enfin, au nom du Conseil municipal et des services municipaux, de vous souhaiter à toutes et à tous une très belle année 2018, remplie de succès, de réussite, de bonne santé et de bonheur. Bonne année!

Je vous remercie de votre attention.

 

Vidéo diffusée lors de la cérémonie des vœux :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris